Le legal design : un atout incontournable pour votre communication juridique !

Démocratisé par l’agence américaine IDEO dans les années 1990, le legal design est une approche qui vise à rendre le domaine juridique plus accessible, compréhensible et convivial en utilisant des principes de design et de communication visuelle. Cette approche cherche à résoudre les problèmes courants liés à la complexité des documents juridiques et à la difficulté pour les individus n’évoluant pas dans le domaine du droit d’en comprendre le jargon spécifique. L’objectif ne se limite donc plus à la lecture du texte juridique, il vise désormais à le rendre visuellement compréhensible.

Dans cet article, nous passons en revue les grands principes du legal design, les outils utilisés par les professionnels du droit pour l’appliquer au quotidien, ainsi que ses avantages.

Table des matières

Q’est-ce que le legal design ?

La notion de legal design ne représente pas une révolution récente, car les praticiens du droit s’efforcent depuis longtemps de simplifier l’accès au droit. Aux États-Unis, cette approche est connue sous le nom de « preventive law » depuis les années 50, tandis qu’en Europe, elle est souvent désignée sous le terme de « proactive law ».

Le legal design est une approche novatrice visant à rendre le droit plus accessible en utilisant des concepts de design et de communication visuelle (schémas, graphiques, diagrammes…) pour simplifier la compréhension des règles légales. Il facilite donc la compréhension du droit et le rend plus accessible auprès d’un large éventail d’utilisateurs, qu’ils soient citoyens, professionnels du droit ou entreprises. Bien qu’il n’existe pas de définition ou d’explication universellement acceptée de cette méthode, elle est généralement reconnue pour reposer sur des principes fondamentaux, tels qu’une approche centrée sur l’utilisateur, la simplification des documents juridiques, l’utilisation de la visualisation, ou encore la mise en place de tests et rétroactions. Ainsi, le cœur de ce concept réside dans l’exploitation de divers schémas et graphiques pour structurer et présenter des règles légales de manière claire et concise.

Le legal design : de quoi parle-t-on ?

Le legal design : une approche essentielle pour les professionnels du droit ?

Le legal design, en simplifiant les documents juridiques grâce à des éléments visuels et une terminologie claire, favorise une communication plus efficace entre les avocats et leurs clients, tout en aidant les entreprises à gérer la conformité réglementaire et à améliorer l’efficacité opérationnelle, tout en répondant aux besoins de formation continue des professionnels du droit spécialisés en droit des sociétés.

Réduire la complexité des documents juridiques

La complexité des documents juridiques constitue un défi majeur. Les contrats, les accords de fusion-acquisition et autres documents liés aux sociétés sont souvent rédigés dans un langage juridique complexe, ce qui les rend difficilement compréhensibles pour les clients et les parties prenantes. Le legal design propose une solution en simplifiant la terminologie et en utilisant des éléments visuels, tels que des infographies, pour expliquer les clauses. À titre d’illustration, une étude de l’American Bar Association révèle que 87 % des clients préféreraient que leurs avocats utilisent des documents juridiques plus simples et plus clairs.

Amélioration de la communication entre les professionnels du droit et leurs clients

L’amélioration de la communication entre les professionnels du droit et leurs clients est cruciale. Les clients ont souvent du mal à saisir les conseils juridiques, ce qui peut entraîner des malentendus et des litiges potentiels. Le legal design intervient ici en permettant la création de présentations visuelles et de diagrammes explicatifs pour simplifier la compréhension des concepts juridiques. Selon une étude de Thomson Reuters, 74 % des clients estiment que les avocats devraient améliorer leur communication en utilisant des visualisations et des graphiques.

La gestion des risques et la conformité

La gestion des risques et la conformité sont également des enjeux majeurs dans le droit des sociétés. Les entreprises doivent respecter de nombreuses réglementations complexes, ce qui peut s’avérer difficile à suivre. Le legal design propose des guides de conformité visuels et des outils interactifs pour aider les entreprises à se conformer plus efficacement. Une enquête de PwC révèle que 88 % des directeurs juridiques considèrent la conformité réglementaire comme un défi majeur pour leurs entreprises.

Les enjeux liés à la formation continue

La formation continue est un autre aspect crucial pour les professionnels du droit spécialisés en droit des sociétés. Le legal design peut jouer un rôle essentiel en proposant des modules de formation en ligne interactifs et visuels, facilitant ainsi l’acquisition de compétences et le maintien des connaissances à jour.

L’amélioration de l’efficacité opérationnelle

L’amélioration de l’efficacité opérationnelle est un enjeu incontournable pour les cabinets d’avocats et les directions juridiques d’entreprise. La gestion d’un grand nombre de dossiers peut entraîner une perte d’efficacité. Le legal design peut contribuer à simplifier les processus internes, réduire les erreurs et accélérer la prestation des services juridiques. En somme, une étude menée par Deloitte révèle que 55 % des départements juridiques cherchent à améliorer leur efficacité opérationnelle grâce à l’automatisation et à la simplification des processus.

 

4 exemples d’outils utilisés dans la pratique du legal design

Les professionnels du droit et du chiffre spécialisés en droit des sociétés utilisent divers outils dans la pratique du legal design pour simplifier et améliorer la communication des concepts juridiques. Voici 4 exemples d’outils couramment employés.

Les infographies

Les infographies sont des graphiques visuels qui présentent de manière concise et claire des informations juridiques complexes, tels que les rouages d’un projet de loi, la structure d’une société, les étapes d’une transaction ou les responsabilités des actionnaires. Elles permettent une compréhension rapide des concepts juridiques.

 

Les grands principes de la Loi Sapin II illustrés dans une infographie
Les grands principes de la Loi Sapin II illustrés dans une infographie (source : Data Legal Drive)

Schémas explicatifs

Les schémas explicatifs peuvent prendre différentes formes, notamment des diagrammes, des organigrammes, des flux de processus et d’autres éléments visuels. Ils sont souvent utilisés pour illustrer la structure d’une entreprise, les relations contractuelles, les étapes d’une procédure juridique, ou tout autre aspect du droit qui nécessite une représentation visuelle pour être compris plus rapidement et plus efficacement.

Exemple de schéma explicatif détaillant les différents abattements sur les droits de mutation (source : Le Mag’ Juridique)

Storytelling visuel

Les adeptes du legal design peuvent utiliser des techniques de narration visuelle pour créer des histoires qui expliquent des scénarios juridiques complexes de manière engageante et accessible. Cela permet aux professionnels de personnaliser leurs discours et de permettre à leurs clients de mieux se projeter dans le concept qui leur est poussé.

Mise en place d’un story-telling visuel pour expliquer un processus contractuel
Mise en place d’un story-telling visuel pour expliquer un processus contractuel (source : Amurabi)

Bande-dessinée

Voici comment la création d’une bande dessinée peut contribuer au legal design :

  • Simplification des concepts juridiques : les bandes dessinées peuvent expliquer des concepts juridiques complexes de manière simplifiée, en utilisant des illustrations, des bulles de dialogue et des scénarios concrets.
  • Narration visuelle : les bandes dessinées utilisent une narration visuelle pour raconter des histoires, ce qui facilite la compréhension et la mémorisation des informations juridiques.
  • Engagement du public : les bandes dessinées captivent l’attention du public grâce à des éléments visuels attrayants, ce qui peut rendre les sujets juridiques moins rébarbatifs.
  • Accessibilité : les bandes dessinées sont accessibles à un large public, y compris ceux qui ne sont pas familiers avec le jargon juridique.
  • Personnalisation : les personnages et les scénarios des bandes dessinées peuvent être adaptés pour refléter des situations réelles ou des préoccupations spécifiques du public cible.

Par conséquent, la création d’une bande dessinée peut être un outil puissant pour communiquer des informations juridiques de manière efficace et conviviale, ce qui est l’un des objectifs centraux du legal design.

« Les arrêts illustrés by Les barons du droit » : une bande-dessinée créée par Astrid BOYER, mettant en lumière 40 grands arrêts.
« Les arrêts illustrés by Les barons du droit » : une bande-dessinée créée par Astrid BOYER, mettant en lumière 40 grands arrêts

Les avantages du legal design

Le legal design, en tant qu’approche innovante dans le domaine juridique, offre une série d’avantages considérables pour les professionnels du droit spécialisés en droit des sociétés. Examinons ces atouts qui contribuent à la pertinence croissante du legal design au sein de ce secteur.

Se démarquer de la concurrence

Dans un marché juridique de plus en plus compétitif, se démarquer de la concurrence est essentiel. Le legal design permet aux cabinets d’avocats et aux professionnels du droit de se distinguer en proposant des services juridiques qui intègrent une dimension de conception. Les clients sont de plus en plus attirés par des solutions juridiques qui vont au-delà des simples documents légaux standard. L’application de principes de design aux contrats, aux présentations et aux communications juridiques permet de créer une image innovante et différenciatrice.

Augmenter la satisfaction client

La satisfaction du client est au cœur de toute pratique juridique prospère. Le legal design vise à améliorer l’expérience client en simplifiant la communication et la compréhension des informations juridiques. Des documents juridiques plus clairs, des présentations visuellement attrayantes et une communication plus efficace renforcent la satisfaction des clients en leur offrant une expérience transparente et positive. Cela contribue à fidéliser la clientèle et à générer des recommandations, renforçant ainsi la réputation du cabinet et/ou de l’étude.

Optimiser la productivité des professionnels

Le legal design n’est pas seulement bénéfique pour les clients, il est également un atout pour les professionnels du droit. En simplifiant la rédaction de documents juridiques, en automatisant les tâches répétitives et en favorisant la communication efficace, le legal design permet aux avocats et aux juristes de gagner du temps et d’optimiser leur productivité. Cela libère des ressources précieuses pour se concentrer sur des tâches juridiques à plus haute valeur ajoutée.

Gagner du temps et de l’argent

L’efficacité accrue apportée par le legal design se traduit directement par des économies de temps et d’argent. Les processus juridiques plus fluides et la réduction des erreurs dues à une communication inadéquate réduisent les coûts opérationnels et minimisent les retards. De plus, la capacité à automatiser certains aspects des services juridiques peut générer des économies substantielles à long terme.

Favoriser la collaboration avec vos clients

Le legal design favorise également la collaboration entre les professionnels du droit et leurs clients. En utilisant des outils visuels, des modèles interactifs et des présentations claires, les clients peuvent participer activement à la création et à la compréhension de leurs documents juridiques. Cela renforce la confiance et l’engagement des clients, ce qui est essentiel pour une relation solide et une prestation de services juridiques de qualité.

Les limites du legal design  

Le legal design, en cherchant à simplifier sans vulgariser, apporte une valeur significative à la communication juridique. Cependant, il est crucial de reconnaître les limites de cette approche.

Rappel : simplifier et non vulgariser !

Il est important de bien faire la distinction entre une simplification bénéfique et une vulgarisation excessive. Bien que l’objectif du legal design soit de rendre les concepts juridiques plus accessibles et compréhensibles, il ne doit en aucun cas compromettre la sécurité juridique. La sécurité juridique est un principe fondamental du système juridique qui garantit que les accords, les contrats et les documents juridiques sont solides et conformes à la loi. Toute simplification apportée par le legal design doit être effectuée avec la plus grande prudence pour éviter toute ambiguïté ou toute omission qui pourrait entraîner des conséquences juridiques imprévues.

Un principe qui joue un rôle complémentaire et non de remplacement

Il convient de noter qu’il existe des limites spécifiques dans le contexte contractuel. Le legal design ne peut en aucun cas se substituer entièrement à l’ensemble des clauses contractuelles, ni à toutes les explications nécessaires pour appréhender les règles de droit complexes qui les encadrent. Il doit être employé avec précaution, en tant que complément, mais jamais en remplacement des dispositions contractuelles et des explications juridiques appropriées.

Conclusion

En soit, le legal design n’est pas simplement un avantage supplémentaire, il est devenu une nécessité pour les professionnels juridiques souhaitant répondre aux attentes changeantes de leurs clients et s’adapter à un monde juridique en constante évolution. En l’adoptant, vous vous donnez les moyens d’améliorer votre communication juridique, de mieux répondre aux besoins de vos clients et de rester à la pointe de votre domaine. Le legal design représente donc un investissement qui porte ses fruits, et son importance ne cesse de croître dans le paysage juridique moderne.

Vous avez aimé ? Partagez-le !

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com